Connaissez-vous le Dicthographe ?

Le Dicthographe est un dictionnaire qui aide à trouver les mots. Ce journal de bord relate sa progression et les prolongements qu'il suscite.

dimanche 27 décembre 2015

Des centaines d'exercices pour l'école

 Une nouvelle page permet d'accéder directement aux centaines d'exercices du site Gaétan Solo : https://sites.google.com/site/gaetansolo/exercices-pour-l-ecole
Vous pouvez en retrouver une grande partie dans les rubriques du site à cette adresse : https://sites.google.com/site/gaetansolo

samedi 19 décembre 2015

La stratoforteresse linguistique

 Comme c'était tristement prévisible (lire : Le Petit Larousse invente-t-il des mots ?), un raisonneur (il est difficile de les dénombrer du fait de l'uniformité de leur logorrhée) a critiqué avec des termes qui ne peuvent être blessants tant ils sont éculés ["de louables intentions"] l'insertion de la graphie stratoforteresse dans le Dictho. Je devine le prof qui, au premier jour de vacances, ne peut se défouler sur les élèves ou cherche à évacuer son stress, mais plus certainement quelqu'un qui a des comptes à régler avec un prof, les profs, l'enseignement, voire l'humanité...
 Venant de recenser les mots commençant par sub- (huit heures...), je lui ai pourtant indiqué comment utiliser un moteur de recherche et expliqué que le Petit Larousse n'insérait que les mots dont l'usage était établi. Quant à sa critique de l'étymologie, elle n'apporte rien.
 Gallica indique ce mot dans la revue France aviation sous la forme "stratofortress" en 1956, 1959 et 1982, puis Stratoforteresses, sans guillemets, en 1989. Mais la graphie straforteresse figure dans une note du 8 mai 1967 de la Direction des Affaires politiques sur l'évolution militaire du conflit vietnamien, publiée par le ministère des Affaires étrangères.
 Il n'est rien de pire que les certitudes, telle est ma devise. Ne sclérosons pas la langue française.

mercredi 16 décembre 2015

Le Petit Larousse invente-t-il des mots ?

 Intrigué par le mot "stratodyne", les recherches avec le bon vieux moteur de recherche Google [quand aura-t-il enfin une option de recherche thématique ?] m'ont d'abord indiqué "ballon utilisé pour analyser la stratosphère", puis amené sur ce qui semble être une marque de saxophone (dans le doute, je m'abstiens), et sur le Morane Stratodyne, un engin semble-t-il fictif pour les fans de modélisme. Nonobstant mon aversion avérée pour les forums, je laissai un message sur le leur, demandant si ce terme avait un rapport avec une étendue, une couche, la stratosphère, ou, ce qui est rare, avec l'armée (stratocratie, stratographie). Je soulignai également la similitude avec une stratoforteresse. Ce message obtint une réponse rapide et intéressante : il convient de corriger car il s'agit de statodyne. D'où mes remerciements pour ce mot que je me suis fait un plaisir d'ajouter au Dictho.
 Mais des reproches suivirent : statodyne n'est pas un nom commun et stratofortress est une des catégories de bombardiers, cette marque américaine ne devant pas être francisée. Je répondis que le Dictho qui contient deux à trois fois plus de mots qu'un dictionnaire usuel ne se limite donc pas aux noms communs, et que le mot stratoforteresse figure de longue date dans le Petit Larousse.
 Que n'avais-je écrit ! Un aficionado de ce loisir recopia la liste des variantes de ce bombardier qui ne doivent pas être francisées (mot qu'il écrivit avec une cédille), l'autre s'indigna : "Depuis quand le Petit Larousse invente-t-il des mots ? Indiquez les références de l'édition !" À croire qu'il ne sait pas utiliser un moteur de recherche.
 Sachant qu'il est inutile de poursuivre ce type de "dialogue" dans un forum car cela conduit inévitablement à l'agressivité ou/et à l'acharnement d'un raisonneur, je décidai de finir cette section du dictionnaire qui aide à trouver les mots. D'ailleurs,  ce sujet du forum a été purement et simplement supprimé.
 Et pourtant, j'eusse apprécié d'échanger sereinement sur ce sujet. Bien sûr qu'un dictionnaire n'invente pas les mots, il les choisit suivant des critères parfois discutables et surtout trop limitatifs. J'aurais pu dire mon regret de la distribution de dictionnaires aux écoliers, généralement futurs collégiens, préférant que chaque classe dispose d'ouvrages différents, gage d'une démarche nettement plus enrichissante.
 Il est heureux et souhaitable qu'un maximum de mots soient francisés, signe de la vitalité de la langue française qui ne semble actuellement due qu'aux apports de la francophonie.
 Comme vous le constaterez, j'ai finalement rattaché la stratoforteresse au préfixe strato- signifiant armée, me basant que une réminiscence (erronée ?).
 Voilà, je reprends mon travail de bénédictin pour démontrer qu'un dictionnaire peut aider à trouver un maximum de mots.


mardi 1 décembre 2015

Respectons les monstres.

 Le dictionnaire de l'Académie de médecine qui est une référence incontestée révèle que chaque fœtus et enfant atteint d'une anomalie physique est désigné par le mot monstre comme vous pouvez en avoir un aperçu à cette page : http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=monstre
 Quand j'ai commencé le Dictho, je croyais qu'il s'agissait de mythologie...
 Voici les définitions que j'ai retenues pour un monstre (= un être vivant présentant une importante malformation ; un animal ou un humain qui provoque la répulsion ou suscite la crainte ; celui qui surprend par sa singularité ; une créature légendaire, mythique ; une chose qui s'écarte des normes habituelles).
 Pour le Dicthographe, je ne reprends pas cette dénomination dans les cas médicaux. La dénomination adéquate est un être anomal, c'est-à-dire qui s'écarte de la règle, qui est inhabituel, à ne pas confondre avec anormal qui fait référence à une norme.