Connaissez-vous le Dicthographe ?

Le Dicthographe est un dictionnaire qui aide à trouver les mots. Ce journal de bord relate sa progression et les prolongements qu'il suscite.

samedi 1 août 2015

Les fautes du magazine GEO

 Après le relevé des fautes de Ça m'intéresse Histoire (à lire dans La diaphanéité du Dictho), voici mes remarques concernant le magazine GEO de ce mois.
 La crainte d'être catalogué comme réformiste de l'orthographe conduit à des aberrations "whiskies, ferries" (combien de siècles faut-il pour qu'un mot soit considéré français ?) et surtout "gaîté", un archaïsme qui fut pourtant peu utilisé.
 J'ai acquis la conviction que les journalistes utilisent des machines à écrire, ce qui explique l'absence d'accents sur les majuscules dans le corps des articles. Quant aux titres, ces accents apparaissent au petit bonheur la chance, par exemple, sur la couverture, "Écosse" ("Ecosse" dans les pages intérieures) mais "Etats-Unis".
 Je n'ai pas compris dans une publicité "culturesao" et "festivalsao", même si je suppose un rapport avec le Brésil.
 Un bel usage du subjonctif imparfait est malheureusement précédé d'une faute "Quoiqu'ils fissent, ils étaient les plus rapides." On doit écrire "Quoi qu'ils fissent" et "Quoiqu'ils fussent les plus rapides".
 Pour les accords, si l'on admet que les abréviations en -o soient d'abord invariables pour faciliter leur compréhension, elles suivent rapidement la loi du pluriel : ils sont rétros, des jardiniers pros, des restos. On lit donc de plus en plus souvent des couleurs fluos. Par ailleurs, j'aurais préféré lire " ces chemins, efficaces pare-feux".
 Pour terminer, une curieuse façon de régler l'incertitude de l'accord : "un quart des dons sollicités par l'organisation avait été réunis".

2 commentaires:

  1. j'ai un peu de difficulté avec,exemple,le subjonctif imparfait,etc,je crois qu'il faut à l'occasion,essayer de simplifier.....

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Vous n'êtes pas le seul à trouver le subjonctif imparfait rébarbatif, c'est pourquoi il est presque toujours remplacé par le subjonctif présent : "Il faut qu'il vienne." donne théoriquement au passé "Il fallait qu'il vînt." mais dans la pratique, c'est "Il fallait qu'il vienne."
    J'ai rassemblé quelques remarques dans ce site : https://sites.google.com/site/conjugaisonalecole/
    Merci pour votre commentaire.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer